Déguster les spécificités culinaires marseillaises le temps d’un week-end

Marseille est l’une des destinations les plus prisées pour passer un week-end authentique. Située au sud de la France, cette charmante ville est idéale à découvrir que vous décidiez d’effectuer votre escapade en couple, entre famille ou bien entre amis. Un passage à Marseille est également une excellente occasion de goûter à ses spécialités gourmandes et provinciales qui réjouiront vos palais. Voici quelques plats à ne surtout pas manquer lors de votre séjour.

Goûter à la bouillabaisse

De nombreux voyageurs souhaitant effectuer des voyages gastronomiques effectuent généralement des séjours de luxe en Asie, en Afrique ou en Amérique. Si vous souhaitez rester dans l’Hexagone, Marseille est un excellent choix. Lors de votre passage dans la ville, la bouillabaisse figure parmi les plats incontournables. C’est l’un des plats qui fait la fierté des Marseillais.

Il trouve son origine dans les familles des pêcheurs et constitue aujourd’hui une véritable institution culinaire de la ville. Ce plat se concocte avec des poissons tels que la baudroie et des crustacés, et s’accompagne de croûtons de pain tartinés de rouille. La bouillabaisse est servie dans presque tous les restaurants de la ville. Mais, l’une des meilleures adresses pour déguster ce plat qui ravira les amateurs de poissons, c’est « Chez Fonfon ».

L’anchoïade

C’est une fondue typiquement provinciale qui est préparée avec des anchois écrasés et qui sont fondus dans l’huile d’olive. Cette recette s’accompagne merveilleusement bien avec des crudités coupées en fines lamelles ou en dé comme la tomate, le céleri, le radis, le poivron, la carotte… Mais l’anchoïade peut également servir de sauce d’accompagnement pour un apéritif. Sa consistance crémeuse et délicieuse permet de faire des canapés et amuse-bouche. De quoi vous satisfaire lors de votre escapade à Marseille.

Les pieds et paquets

Se rendre à Marseille, c’est aussi goûter aux pieds et paquets. Ce plat typiquement marseillais se compose principalement d’abats d’agneau ou de mouton (pieds et panses) qui sont roulés en paquets. Ils sont ensuite farcis de petit salé (morceau de viande de porc conservé dans le sel), d’ail et de persil. Le tout est ensuite mijoté dans une sauce tomate, de vin blanc et d’herbes de Provence. Inventés par un cuisinier du quartier de la Pomme, Louis Ginouvès en 1880, les pieds et paquets sont de véritables merveilles en bouche.

Les alouettes sans tête

Contrairement à ce qu’invoque son nom, il ne s’agit pas d’oiseaux, mais de tranches de bœuf. Elles sont garnies de farce et sont ensuite roulées. Les tranches sont ensuite cuites pendant près de 3 h dans une sauce à base de vin rouge, de sauce tomate, d’ail et de persil. Les alouettes sans tête sont habituellement accompagnées de pâtes fraiches et d’une sauce tomate assez relevée.